Librairie

NICKOLAY

3.99 

Nickolay est l’histoire poétique et étrange, à la lisière de la folie, d’une rencontre. Une femme raconte son histoire à un homme, l’histoire d’un amour passé…

 

Nickolay, traduit par Sandrine Laure, est une nouvelle extraite de son recueil Pale and Other Postmodern Bulgarian Stories, publié aux Editions Vox Humana en 2010.

Sang de Taupe

3.99 

Un petit village, quelque part en Bulgarie. Une femme tient une boutique, presque une échoppe, où elle vend des serpents, grenouilles, vers de terre à des pêcheurs, professeurs de biologie. Un jour, une petite femme étrange et désespérée passe sa porte. Cette femme cache un secret. La narratrice se retrouve prise au piège de la pitié qu’elle éprouve pour cette singulière cliente

Sur un fil

4.99 

Sur un Fil est une courte pièce de théâtre mettant en scène des hommes et des femmes, jeunes et moins jeunes, et des enfants, dans leur singularité, aux prises avec leur passé, leur désir, leur histoire, les discours et désirs conscients et inconscients dans lesquels ils ont été pris. Un homme, dans l’ombre, soutient le fil du récit. Sur un Fil est aussi une critique de nos sociétés modernes et un hommage à la psychanalyse.

Analyse du rêve – Guide à l’usage des psychanalystes

6.49 

Cet ouvrage consiste en la traduction des chapitres II, IV et V de Dream Analysis écrit par la psychanalyste anglaise Ella Freeman Sharpe et publié par la Hogarth Press en 1937.
 
Dans ce livre, Ella Sharpe s’adresse à des psychanalystes en formation, et elle commente des séances avec tel ou tel patient, livrant du matériel intéressant.
 
Les leçons que le psychiatre et psychanalyste Jacques Lacan a consacrées à Ella Sharpe mettent notamment en lumière la modernité  de ses écrits.
 
Entre 1934 et 1936, Ella donna une série de conférences sur le rêve à The Institute of Psycho-Analysis, à Londres, conférences qui furent ultérieurement regroupées et publiées en 1937 par la Hogarth Press, dirigée par Virginia Woolf et son mari Léonard, sous le titre de Dream Analysis.
 
Ella  Sharpe fait bien sûr ici référence à The Interpretation of Dreams (traduction de Brill, The New-York Macmillan Company, 1913 / Die Traumdeutung, Leipzig§Vienna, Franz Deuticke, 1900), de Sigmund Freud, et elle ne s’intéresse pas uniquement aux rêves, mais à ce qui fait sens au cours d’une séance (paroles, actes), et pointe qu’il ne faut néanmoins pas sous-estimer la valeur des rêves, rejoignant ainsi Freud qui considérait le rêve comme « la voie royale de la connaissance de l’inconscient. » (cf. Sigmund Freud, L’Interprétation des Rêves, (1899), Paris, Puf, 1987, p.147.)